Tout salarié, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE. Cette certification qui peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Plus d’info sur : http://www.vae.gouv.fr/

L’ordonnance du 1er avril 2020 a ouvert la possibilité aux Transitions Pro de financer la VAE dans un cadre forfaitaire et ce jusqu’au 31 décembre 2020.

La VAE se déroule en trois étapes :

  • La recevabilité
  • L’accompagnement
  • L’examen

Ces trois étapes sont prises en charge forfaitairement par Transitions Pro à hauteur de 2000 euros.

Vous pouvez vous renseigner dans les points relais conseil (PRC) VAE qui vous accueillent gratuitement pour vous aider dans votre démarche. Vous trouverez leurs coordonnées sur le site : vae.gouv.fr

Tous les salariés du secteur privé sont éligibles à cette prise en charge, quels que soient leurs contrats (CDI, CDD, intermittents, intérimaires). Toutefois, pour les CDD, intermittents et intérimaires, la demande de financement doit intervenir dans les 12 mois suivants le dernier contrat de travail.

La VAE se déroule uniquement hors temps de travail, sans prise en charge de salaire.

A noter : Pour la reconnaissance de vos acquis par la VAE, une expérience de 12 mois minimum, consécutive ou non, dans la certification visée est nécessaire

ÉTAPE 1

Il vous faut choisir un organisme pour vous accompagner. Celui-ci, peut être le certificateur du diplôme visé (ex : université) ou spécialisé dans l’accompagnement VAE (ex : CIBC). Néanmoins il doit posséder les normes de qualités attendues (DataDock, Qualiopi).

Attention vous ne pouvez valider que des certifications enregistrées au RNCP ou des blocs de compétences de ces certifications.

ÉTAPE 2

Vous devez remplir un dossier de demande de financement VAE en ligne dans votre espace personnel.

Vous pouvez déposer un dossier selon le lieu de votre résidence ou de votre lieu de travail, néanmoins, vous ne pouvez déposer qu’une seule demande.

Le délai de dépôt de votre demande est de 2 mois avant le début de l’accompagnement.

ÉTAPE 3

Une partie de ce dossier est à remplir par l’organisme accompagnateur de votre choix. C’est lui qui percevra le financement proposé et qui devra s’occuper de toutes les démarches (y compris financières) concernant la certification même s’il n’est pas le certificateur.

ÉTAPE 4

Le dossier est étudié par Transitions Pro. Il peut être accepté ou refusé, dans le cadre des enveloppes affectées à cette mesure. En cas de refus, le motif de celui-ci vous sera précisé. Vous avez une possibilité de recours dans les 2 mois suivant la notification de la décision en apportant des éléments nouveaux en lien avec le motif de refus.

En cas d’accord par nos services, vous pouvez débuter l’accompagnement.

Recevabilité : A la fin de cette première partie, vous recevrez le résultat de la recevabilité :

Si c’est positif :

  • Vous continuez l’accompagnement avec l’organisme.
  • A la réception de la fiche de recevabilité, et d’une facture, nous réglerons 10% du forfait prévu à l’organisme qui vous accompagne.

Si c’est négatif :

  • La démarche s’arrête
  • A réception de la facture, nous réglons à l’organisme un montant de 200 euros.

Accompagnement :

Il n’y a pas de durée minimale ou maximale pour ce service. Les modalités d’accompagnement sont multiples. L’accompagnement prend fin lors de votre inscription à l’examen.

Examen :

Quelque soit le résultat obtenu à l’examen, à la réception de votre inscription à l’examen et d’une facture, nous réglons les 90% du forfait prévu, soit 1800 euros.

Attention, les coûts éventuels concernant le jury sont à prévoir et à gérer par l’organisme accompagnateur dans le cadre strict du forfait.